Crise d'angoisse nocturne c'est quoi et comment les gérer ?

Les attaques de panique nocturnes : définition et méthode pour les combattre

Symptômes et caractéristiques des crises de panique nocturnes

Les attaques de panique sont un problème très courant et se produisent dans la plupart des cas pendant la journée. Cependant, ils peuvent aussi survenir de manière inattendue pendant la nuit.

Les symptômes les plus fréquents de ces réveils nocturnes soudains sont une sensation d’angoisse profonde, une tachycardie, des sueurs, un essoufflement, des tremblements, des bouffées de chaleur et des douleurs thoraciques.

En conséquence, la personne aura du mal à se rendormir de peur que ces sentiments ne se reproduisent.

Ce qui distingue les attaques de panique nocturnes des attaques de panique diurnes, c’est le niveau de conscience et de vigilance. La nuit, la personne est dans un état plus fragile et impuissant. Dans cette situation plus vulnérable, les personnes sont particulièrement effrayées et peuvent demander une assistance médicale par crainte d’une crise cardiaque ou d’autres menaces de mort potentielles.

En fait, les attaques de panique nocturnes impliquent une grande anxiété mais ne sont pas dangereuses pour la santé physique de l’individu. Dans certains cas, les personnes ressentent un état d’alerte permanent, surtout dans les heures qui précèdent l’endormissement, par crainte que les symptômes ne se reproduisent. On peut même essayer d’éviter et/ou de retarder le moment d’aller se coucher afin de ne pas répéter l’expérience pénible.

La personne développera alors une tendance à dormir plus légèrement et sera plus susceptible de se réveiller et de connaître éventuellement des troubles du sommeil.

Prévalence et caractéristiques des attaques de panique nocturnes

Les attaques de panique nocturnes sont beaucoup plus fréquentes qu’on ne l’imagine. On estime que 50 à 70 % des personnes qui souffrent du trouble de l’attaque de panique subissent au moins une fois une attaque de panique nocturne. Ces personnes présentent des niveaux d’inquiétude plus intenses concernant les crises nocturnes.

Le DSM-5 classe les crises d’angoisse nocturnes dans la catégorie plus large des attaques de panique inattendues. C’est-à-dire qu’ils se produisent indépendamment des facteurs de déclenchement situationnels (APA, 2013). Les crises nocturnes ne présentent pas de symptômes différents des crises diurnes.

Recherche sur les crises d’angoisses nocturnes

Selon certaines recherches (la théorie de la peur de la perte de vigilance ; Tsao & Craske, 2003), les personnes souffrant de panique nocturne craignent les situations dans lesquelles elles réduisent leur attention aux stimuli externes. Comme dans les moments de détente et donc aussi pendant le sommeil. En effet, dans de telles circonstances, il peut être plus difficile de prévoir les dangers éventuels et de s’en protéger.

D’autres auteurs (Smith, Albanese, Schmidt & Capron, 2019) ont émis l’hypothèse que les personnes qui souffrent d’attaques de panique nocturnes sont plus intolérantes à l’incertitude, c’est-à-dire qu’elles ont plus de mal à faire face aux situations imprévisibles et incertaines.

Dans ce cas, la personne a davantage peur qu’un événement inattendu se produise pendant la nuit, auquel elle n’est pas préparée à réagir. Par rapport aux personnes qui ne souffrent d’attaques de panique que pendant la journée, celles qui ont des attaques nocturnes se sentent également moins capables d’agir dans des situations imprévisibles.

En outre, les personnes qui subissent des crises nocturnes craignent davantage de ne pas pouvoir se protéger des conséquences désagréables d’événements néfastes. Les recherches soulignent également que les personnes qui souffrent de crises d’angoisse nocturnes sont plus sensibles à l’anxiété et s’inquiètent du jugement ou du rejet des autres. Cela pourrait signifier que les personnes qui ont des attaques de panique nocturnes présentent des symptômes d’anxiété sociale et craignent donc que la personne avec laquelle elles dorment puisse remarquer et juger négativement leurs difficultés liées au sommeil.

Attaques de panique nocturnes  et apnée du sommeil

Les attaques de panique nocturnes peuvent être distinguées du pavor nocturnus et de l’apnée du sommeil. Le pavor nocturnus est un trouble du sommeil très fréquent chez les enfants. Elle survient généralement pendant le sommeil profond et se manifeste par un réveil brutal. Souvent accompagné de larmes, d’une forte anxiété et de symptômes végétatifs comme la tachycardie, la transpiration et l’essoufflement.

La première différence, donc, entre les attaques de panique et le pavor nocturnus est le moment où elles se produisent. Les attaques de panique surviennent généralement entre une demi-heure et trois heures après l’endormissement, c’est-à-dire dans la phase de sommeil non paradoxal.

Les terreurs nocturnes surviennent dans la phase rém (sommeil paradoxal) et sont liées à un cauchemar. Dès que la personne réalise qu’elle a fait un mauvais rêve, elle se calme et parvient à s’endormir. Dans une attaque de panique, il n’y a que des sentiments d’anxiété, il n’y a pas de souvenir d’un rêve et la personne ne peut pas facilement se détendre et se rendormir.

Voir aussi :

tableau zen anti anxiété

Quels sont les critères de choix d’un tableau zen ?

Sommaire :1 Découvrez l’art du zen et d’une déco murale sereine1.1 Que signifie l’ambiance zen ?1.2 Qu’est-ce qu’un tableau zen ?1.3 Quels sont les différents types de tableaux zen ?1.4 Où mettre un tableau zen dans son intérieur ?1.5 En vidéo : réaliser un tableau zen et nature avec les kids ! Découvrez l’art du …

Quels sont les critères de choix d’un tableau zen ? Lire la suite »

calmer crise d'angoisse

Les méthodes pour calmer ses attaques de panique

Sommaire :1 Méthode 1 – Se calmer sur le moment1.1 Respirez profondément1.2 Concentrez-vous sur vos sentiments1.3 Appliquer des techniques de distraction cognitive1.4 Pratiquez la relaxation musculaire progressive2 Méthode 2 – Gérer l’anxiété2.1 Acceptez votre anxiété2.2 Essayez de vous arrêter et de penser à autre chose2.3 Utilisez la technique de l’imagination guidée, qui peut vous aider …

Les méthodes pour calmer ses attaques de panique Lire la suite »